A la une

  • Les éditions Mirobole ne sont presque plus à présenter. Petite maison d’édition qui fait dans la qualité et qui nous permet de découvrir des auteurs inconnus au bataillon et de lire des intrigues originales. Zygmunt dont je n’ajouterai pas le nom de famille à chaque fois (honte à mes origines polonaises qui abandonnent bien trop vite pour juxtaposer des W et des S) est un des chefs de file de ce mouvement « nouveaux auteurs-qu’on-a-la-chance-de-découvrir-grâce-aux-éditions-Mirobole ». avec deux romans policiers à son actif, il ravit les papilles gustatives de lecture.

    Les impliqués de Zygmunt Miloszewski

    Les éditions Mirobole ne sont presque plus à présenter. Petite maison d’édition qui fait dans la qualité et qui nous permet de découvrir des auteurs inconnus au bataillon et de lire des intrigues originales. Zygmunt dont je n’ajouterai pas le nom de famille à chaque fois (honte à mes origines polonaises qui abandonnent bien trop vite pour juxtaposer des W et des S) est un des chefs de file de ce mouvement « nouveaux auteurs-qu’on-a-la-chance-de-découvrir-grâce-aux-éditions-Mirobole ». avec deux romans policiers à son actif, il ravit les papilles gustatives de lecture.

    Lire la suite...

  • Camille et Malo sont frères et sœurs. Un peu comme tous les frères et sœurs, ils s’agacent mais s’aiment quand même. En ce mois de septembre moite, ils s’en vont faire les vendanges dans un coin paumé de la France. Avec une équipe d’hommes et de femmes travailleurs, ils vont découvrir la propriété de deux hommes un peu étranges et mystérieux.

    Un vent de cendres de Sandrine Collette

    Camille et Malo sont frères et sœurs. Un peu comme tous les frères et sœurs, ils s’agacent mais s’aiment quand même. En ce mois de septembre moite, ils s’en vont faire les vendanges dans un coin paumé de la France. Avec une équipe d’hommes et de femmes travailleurs, ils vont découvrir la propriété de deux hommes un peu étranges et mystérieux.

    Lire la suite...

  • Dans une grande propriété, au Ghana, Kweku Sai, la cinquantaine, ancien chirurgien réputé de Baltimore se meurt d’une crise cardiaque. Il se souvient.

    Le ravissement des innocents de Tayie Selasi

    Dans une grande propriété, au Ghana, Kweku Sai, la cinquantaine, ancien chirurgien réputé de Baltimore se meurt d’une crise cardiaque. Il se souvient.

    Lire la suite...

  • Londres, 1968. Le corps nu d’une jeune fille est découvert dans une ruelle à Abbey Road, non loin du studio où les Beatles enregistrent. L’inspecteur Cathal Breen, dit « Paddy », va hériter de l’affaire.

    Du sang sur Abbey Road de William Shaw

    Londres, 1968. Le corps nu d’une jeune fille est découvert dans une ruelle à Abbey Road, non loin du studio où les Beatles enregistrent. L’inspecteur Cathal Breen, dit « Paddy », va hériter de l’affaire.

    Lire la suite...

  • Paris mai 1947. A la suite d’une tentative d’assassinat surJean-Paul Sartre, deux autres meurtres sont commis. Paul, reporter, mène l’enquête.

    Mortel tabou de Gilles Schlesser

    Paris mai 1947. A la suite d’une tentative d’assassinat surJean-Paul Sartre, deux autres meurtres sont commis. Paul, reporter, mène l’enquête.

    Lire la suite...

  • Un roman noir équatorien original et étonnant.

    Mourir la belle affaire d’Alfredo Noriega

    Un roman noir équatorien original et étonnant.

    Lire la suite...

  • Découverte dans le désert saoudien de 19 cadavres, des femmes uniquement, défigurées et mutilées, toutes d’origine asiatique.  Pour les musulmans, ce chiffre 19 est important dans le Coran et a même une signification dans un des versets. L’inspecteur Ibrahim est responsable de l’enquête. Celui-ci est marié et a également une maitresse, mais elle semble avoir disparu. Dans le contexte très particulier des us et coutumes du pays, Ibrahim devra faire ses recherches en parallèle de son enquête pour retrouver sa bien-aimée. Il va s’adresser à une femme à qui il fait confiance. Cette femme occupe un poste de pathologiste au sein...

    Clandestines de Zoë Ferraris

    Découverte dans le désert saoudien de 19 cadavres, des femmes uniquement, défigurées et mutilées, toutes d’origine asiatique.  Pour les musulmans, ce chiffre 19 est important dans le Coran et a même une signification dans un des versets. L’inspecteur Ibrahim est responsable de l’enquête. Celui-ci est marié et a également une maitresse, mais elle semble avoir disparu. Dans le contexte très particulier des us et coutumes du pays, Ibrahim devra faire ses recherches en parallèle de son enquête pour retrouver sa bien-aimée. Il va s’adresser à une femme à qui il fait confiance. Cette femme occupe un poste de pathologiste au sein...

    Lire la suite...

  • Toutes noires ou toutes blanches. Voilà ce qu’on pourrait dire des critiques qu’a eu ce très court texte. On aime ou on n’aime pas, on trouve ça démago, condescendant ou génial.         

    Les mots qu’on ne me dit pas de Véronique Poulain

    Toutes noires ou toutes blanches. Voilà ce qu’on pourrait dire des critiques qu’a eu ce très court texte. On aime ou on n’aime pas, on trouve ça démago, condescendant ou génial.         

    Lire la suite...

  • Auteur du très remarqué prix Goncourt 2011, L’Art français de la guerre, gros roman sur la rencontre d’un jeune homme (le narrateur) et d’un ex-militaire, Alexis Jenni livre ici un ouvrage d’une toute autre facture. Il est d’abord très mince, bref (mais dense), presque elliptique par moments.

    Son visage et le tien d’Alexis Jenni

    Auteur du très remarqué prix Goncourt 2011, L’Art français de la guerre, gros roman sur la rencontre d’un jeune homme (le narrateur) et d’un ex-militaire, Alexis Jenni livre ici un ouvrage d’une toute autre facture. Il est d’abord très mince, bref (mais dense), presque elliptique par moments.

    Lire la suite...

  • En 170 pages, correspondance de deux amies étudiantes : Renée qui se prend pour une artiste (mais sera-t-elle peintre ? comédienne ? cinéaste ? ah ! qu’il est difficile de choisir…), et Louise pour une révolutionnaire pure et dure.

    Les insoumises de Célia Levi

    En 170 pages, correspondance de deux amies étudiantes : Renée qui se prend pour une artiste (mais sera-t-elle peintre ? comédienne ? cinéaste ? ah ! qu’il est difficile de choisir…), et Louise pour une révolutionnaire pure et dure.

    Lire la suite...

Page 1 sur 29123451020Dernière page »