littérature française

  • Après avoir connu orphelinats et familles d’accueil, le narrateur, 8 ans, et son frère Jeff, de quatre ans son aîné, sont adoptés par Mémé qui habite le village de Labat dans les Pyrénées. Ils vont trouver auprès d’elle affection et stabilité. Jeff, le grand frère protecteur, est violent, imprévisible. Le narrateur, lui, se voit comme un garçon plus calme, moins impulsif. Jeff est toujours là quand il s’agit de commettre des horreurs, mais il est toujours absent quand il faut rendre des comptes sur les actes commis. Il apparaît et disparaît à sa guise, sans que personne ne s’en soucie.

    Un jeune homme prometteur de Gautier Battistella

    Après avoir connu orphelinats et familles d’accueil, le narrateur, 8 ans, et son frère Jeff, de quatre ans son aîné, sont adoptés par Mémé qui habite le village de Labat dans les Pyrénées. Ils vont trouver auprès d’elle affection et stabilité. Jeff, le grand frère protecteur, est violent, imprévisible. Le narrateur, lui, se voit comme un garçon plus calme, moins impulsif. Jeff est toujours là quand il s’agit de commettre des horreurs, mais il est toujours absent quand il faut rendre des comptes sur les actes commis. Il apparaît et disparaît à sa guise, sans que personne ne s’en soucie.

    Lire la suite...

  • Seule dans son manoir de l’Ile aux Moines, la « baronne » de Maëban retrace sa longue vie, si romanesque !

    La femme qui dit non de Gilles Martin-Chauffier

    Seule dans son manoir de l’Ile aux Moines, la « baronne » de Maëban retrace sa longue vie, si romanesque !

    Lire la suite...

  • Trop de … trop de tout ! aurait-on envie de dire. Coupez ! Nuancez ! Allégez !!! Côté personnages : affligeant tellement c’est caricatural : on a les « gentils », Martin, le gros, sincère et altruiste, bon vivant, qui rêve d’être boucher et de mener la vraie vie chez les vrais gens avec Solange, la charcutière qu’il aime et qui l’aime, et tous les braves gens de province (sauf Bernard) ; contre les « méchants » bobos versaillais ou saint-germanois, hypocrites (bien que cathos), tous beaux et minces, tous malheureux en amour, méprisants pour ceux qui ne sont pas de leur caste, obsédés...

    Martin de la Brochette de Thierry des Ouches

    Trop de … trop de tout ! aurait-on envie de dire. Coupez ! Nuancez ! Allégez !!! Côté personnages : affligeant tellement c’est caricatural : on a les « gentils », Martin, le gros, sincère et altruiste, bon vivant, qui rêve d’être boucher et de mener la vraie vie chez les vrais gens avec Solange, la charcutière qu’il aime et qui l’aime, et tous les braves gens de province (sauf Bernard) ; contre les « méchants » bobos versaillais ou saint-germanois, hypocrites (bien que cathos), tous beaux et minces, tous malheureux en amour, méprisants pour ceux qui ne sont pas de leur caste, obsédés...

    Lire la suite...

  • Adrien Bosc s’est inspiré d’un fait divers : le 27 octobre 1949, un avion d’Air France, un « Constellation », quitte Orly pour New-York où il n’arrivera jamais. L’avion s’écrase sur une île des Açores. Il y avait à bord 48 personnes : 37 passagers et 11 membres d’équipage. Il n’y eut aucun survivant.

    Constellation d’Adrien Bosc

    Adrien Bosc s’est inspiré d’un fait divers : le 27 octobre 1949, un avion d’Air France, un « Constellation », quitte Orly pour New-York où il n’arrivera jamais. L’avion s’écrase sur une île des Açores. Il y avait à bord 48 personnes : 37 passagers et 11 membres d’équipage. Il n’y eut aucun survivant.

    Lire la suite...

  • Version estivale ! Les bibliothécaires du Canal se sont à nouveau retrouvées pour parler romans en toute liberté, et c’est avec plaisir que nous vous convions à la découverte de ces potins d’été, et des livres que nous avons aimés.

    Potins de Bib. Saison 2

    Version estivale ! Les bibliothécaires du Canal se sont à nouveau retrouvées pour parler romans en toute liberté, et c’est avec plaisir que nous vous convions à la découverte de ces potins d’été, et des livres que nous avons aimés.

    Lire la suite...

  • Bien, je vous le dis d’entrée de billet, pas de suspens: Avoir un corps a été un véritable coup de poing au coeur.

    Avoir un corps de Brigitte Giraud

    Bien, je vous le dis d’entrée de billet, pas de suspens: Avoir un corps a été un véritable coup de poing au coeur.

    Lire la suite...

  •  L’idée de Sam était belle et folle : monter l’Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé.

    La quatrième mur de Sorj Chalandon

     L’idée de Sam était belle et folle : monter l’Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé.

    Lire la suite...

  • Ou les bouleversements intérieurs d’un futur papa.

    Nos cheveux blanchiront avec nos yeux de Thomas Vinau

    Ou les bouleversements intérieurs d’un futur papa.

    Lire la suite...

  • Certes, Damien North est un homme effacé. Professeur de philosophie dans une université, Damien n’est ni heureux ni malheureux. Il est simplement en décalage, il se pose trop de questions, et ne trouve jamais intuitivement l’attitude adéquate par rapport à son entourage. De plus, il est veuf, et donc vit seul. Rien de grave…

    Un homme effacé d’Alexandre Postel

    Certes, Damien North est un homme effacé. Professeur de philosophie dans une université, Damien n’est ni heureux ni malheureux. Il est simplement en décalage, il se pose trop de questions, et ne trouve jamais intuitivement l’attitude adéquate par rapport à son entourage. De plus, il est veuf, et donc vit seul. Rien de grave…

    Lire la suite...

  • Voilà une jeune romancière qui mérite d’être connue ! Ce bref roman est une œuvre forte qui laisse une empreinte en nous.

    Le roi n’a pas sommeil de Cécile Coulon

    Voilà une jeune romancière qui mérite d’être connue ! Ce bref roman est une œuvre forte qui laisse une empreinte en nous.

    Lire la suite...

Page 1 sur 212