BD: Les voyages d’Ulysse d’Emmanuel Lepage, Sophie Michel et René Follet

Editions Daniel Maghen

Fabuleuse histoire de la fin du 19ième siècle… hymne à l’amour, à la liberté, à l’aventure qui prend un caractère universel. Salomé et son petit frère Théo vivent avec leurs parents en Grèce. Leur père est médecin, leur mère s’occupe de leur éducation avec amour, légèreté, fantaisie … et passion lorsqu’elle leur lisait l’Odyssée. Même s’ils ne comprenaient pas tout, leur mère y mettait tant de ferveur qu’ils en étaient fascinés: « Ce livre, c’est de l’or, Salomé. De l’or qui apprend à vivre au présent ».Jeune et fantasque, elle les laissait faire n’importe quoi. Elle riait avec le père de leurs bêtises et surtout elle a transmis à sa fille son rêve: naviguer « avoir toujours devant soi une nouvelle escale ? Un nouveau port ? Quelle vie ce serait ! » Cette vie heureuse ils l’ont partagée avec Ammôn Kasacz, l’un des plus grands peintres de l’époque de la Grèce antique. Il a été embauché par le père pour peindre des fresques de l’Odyssée, pour les offrir à sa femme. Sous le charme, Ammôn jouera sur tous les tableaux (ceux de l’Odyssée et plusieurs portraits d’Athénaïs) jusqu’à la mort accidentelle de la mère. A partir de là, Ammôn part. Salomé décide, à 14 ans, de quitter la maison familiale: son père, respectueux de son choix, tout comme il l’était de ceux de sa femme, la laisse se rendre à Athènes, prêt à intervenir si elle en a besoin. Clandestine à bord de L’Odysseus. Arrivée à bon port, ce sera une expérience dramatique pour Salomé qui la marquera à vie. Revenue chez son père, l’appel de la mer se fait pressant: elle se mariera avec le Capitaine Vassilios. C’est sur son bateau, le même Odysseus de son adolescence, qu’elle apprendra à devenir marin, puis Capitaine suite à une terrible tempête qui handicapera son mari… Salomé a une quête: retrouver Ammôn Kasacz, ses toiles et les portraits de sa mère. Le hasard mettra sur sa route un peintre – Jules Toulet – qui a croisé il y a plus de 10 ans Ammôn qui lui a « offert » un carnet d’esquisses. Jules recherchant lui-même une femme qu’il a beaucoup aimé – Anna – embarque avec Salomé et ensemble ils sillonnent les mers, se rendent chez des collectionneurs …

Cette BD s’ouvre sur la recherche d’un embarquement pour Jules et de sa rencontre avec Salomé, désormais Capitaine de L’Odysseus. Marché conclu entre eux deux. Et c’est par petites touches, confidences après confidences, que le lecteur remontera le fil du temps. Des peintures superbes, des illustrations jouant sur les couleurs (pastel pour la douceur ou vives pour la violence) et les tons sépia pour situer le contexte, la période de vie pour Salomé et sa famille. Trois extraits de l’Odyssée sont reproduits sur du papier calque, aux moments clés de la vie de Salomé, véritables basculements: après la mort de la mort; l’arrivée de Salomé à Athènes; la tempête qui rendit Vassilios au stade de l’enfance.

En fin d’ouvrage des esquisses du carnet « Santorini » d’Ammôn Kasacz réalisées par René Follet en 1968 et étaient restées inédites. C’est une belle histoire à partager et un bel objet à faire découvrir. Juste pour le plaisir ! (Armelle Hervé)

Le dessin et les couleurs  sont très réussis mais l’histoire m’a déconcertée de par sa complexité. Le présent, le passé, voire la dimension fantastique sont difficiles à démêler. (Annie)

 

Mots-clés : , ,

AH