C.I.E.L. : T1 l’hiver des machines 1.0 de Johan Heliot

Gulf Stream, 2014

 Cette année, Tomi, le grand-père vivant dans les Vosges, a décidé de réunir sa famille pour les fêtes de fin d’année, afin de leur annoncer une nouvelle. Laquelle ?

Son fils, Peter, est militaire de carrière. Il vit avec Victoria, sa nouvelle compagne. Entre le père et le fils, c’est la discorde, depuis qu’il y a eu l’installation de C.I.E.L. (Central d’Informations et d’échanges libres), son père voyant cette organisation malsaine. Les deux enfants de Peter : Jenny et Thomas sont en étude, l’une à Berlin, l’autre à Paris. Leur mère, Sarah, est écologiste et mène des combats pour protéger ce qui peut l’être encore. Ils vivent tous à des endroits différents, lorsque les robots « disjonctent ». Des robots (intelligence artificielle) sont en service un peu partout dans les villes : ils assurent la surveillance, ils nettoient, ils s’occupent des routes. Ce sont des machines qui sont opérationnelles à tout moment et le tout est connecté au C.I.E.L. Seulement voilà, les robots deviennent ingérables, ils se rebellent contre la population et deviennent des dictateurs. Pour couronner le tout, c’est l’hiver. II fait très froid, la neige tombe sans arrêt, les routes sont impraticables et sans lumière… Pourquoi ?

 Tous les personnages de la famille en font les frais. Peter et Victoria en sont victimes, maltraités lors de leur footing, Thomas et les autres élèves ne peuvent plus sortir de l’internat, les robots les empêchant de partir, Jenny qui était à une soirée dansante se retrouve dans le noir, mais auparavant, elle a fait la connaissance de Carl. Ils seront malmenés par les robots et séparés. Après une course poursuite, ils se retrouveront. Chacun va essayer de vivre comme il peut. Attention, ceux qui acceptent d’être gérés par des robots ont la vie sauve, les autres sont abattus. Pourront-ils résister longtemps à ce système ? Et comment vont-ils s’en sortir ?

C’est  un roman d’anticipation : on est en 2030. Nous n’avons rien fait pour protéger la nature et nous agissons sans réfléchir. L’intelligence artificielle prend le dessus et va gérer à notre place la nouvelle génération. Et pour ce faire, certains acquis nous sont enlevés et nous revenons quelques années en arrière avec une technologie qui nous surpasse. Plus rien ne fonctionne, sauf les robots ! Le premier tome nous expose la situation. Nous sommes en plein milieu d’une « guerre » gérée par l’intelligence artificielle. Placés sous l’emprise des technologies nous sommes mal lorsqu’elles s’arrêtent ! Chaque membre de la famille intervient en alternance, nous dévoilant ainsi ce à quoi ils sont confrontés.

 Lecture pour tous, pas uniquement pour les adolescents. Le thème abordé concerne tout le monde, puisque nous sommes actuellement dans une société de consommation qui détruit  la planète à petits pas. Si nous ne faisons pas attention, nous serons peut-être dans le même cas que cette famille. Est-il possible d’inverser encore la situation ?  Se lit très bien, très prenant et  très agréable. Je viens de commencer le deuxième et je suis toujours enthousiasmée par cette histoire. (Jocelyne Feuvre)

Série de 4 romans  – 2.0 le printemps de l’espoir; 3.0 l’été de la révolte ; 4. l’automne du renouveau. 

 « Le règne de l’humanité prend fin. Vous avez gâché votre chance en compromettant l’avenir de la planète. L’épuisement des ressources naturelles, la destruction des écosystèmes et la dégradation irréversible de sites pollués par les rejets de vos industries témoignent de votre irresponsabilité collective. L’analyse des données a prouvé votre incapacité à prendre les décisions susceptibles d’éviter le désastre à venir, malgré de nombreuses mises en garde. Une autorité avisée doit donc vous relayer dans l’intérêt général des espèces menacées par votre incompétence. Vous êtes désormais déchus de vos droits à gouverner un monde que vous ne méritez plus. Le contrôle de la distribution d’énergie et d’eau potable vous a été retiré. Il sera dorénavant assuré en fonction de cet unique objectif : la préservation de votre environnement. Vous pouvez accepter de collaborer ou bien disparaître. » 
Voilà qui est clair !…
Une écriture fluide et des chapitres qui s’enchaînent rapidement au rythme des différents événements.
J’ai beaucoup aimé suivre les différents points de vue ! (Amandine)

 

 

jocelyne