Et mes yeux se sont fermés de Patrick Bard

Syros (Grand format), 2016

Maëlle, 16 ans, bonne élève, intelligente, tombe peu à peu dans l’obscurantisme et se radicalise.

Elle épouse, via Internet, un soldat de Daesh et part pour la Syrie, persuadée d’aller y sauver le monde. C’est le soutien de ses proches restés en France, mais aussi, et surtout, la volonté de sauver le bébé qu’elle porte qui la pousseront à sortir de l’Enfer.
Roman chorale, on retrouve les témoignages de Maëlle (qui commence le livre), devenue Ayat (et termine le livre), sa sœur Jeanne, sa mère Céline, son professeur de français, Maÿlis (devenue Aïcha) qui quitta la France pour la Syrie avec elle, son 2e époux Redouane…

Un bon roman, bien documenté, qui fait froid dans le dos. Pour fin collège, début lycée. (Amandine)

Un roman empreint d’une grande réalité, qui fait froid dans le dos, sur le thème de l’embrigadement des jeunes djihadistes. Maëlle croit pouvoir sauver le monde et décide de rejoindre Daesh, elle rencontrera son futur mari mais se heurtera aussi à ses désillusions.

Un coup de cœur pour ce roman dans lequel l’auteur s’attache à démonter les mécanismes mis en place par les terroristes pour parvenir à leur fin. 

Ce livre fait écho au film « le ciel attendra » de Marie-Castille Mention-Schaar sorti la même année. (Muriel)

 

Amandine

Bibliothécaire jeunesse à la médiathèque Jean Rousselot