BD: (T 1) Jules Verne et l’astrolabe d’Uranie de Carlos Puerta et Esther Gil

Ankama, 2016

 Nantes, 1839. Le petit Jules Verne, 11 ans, admire en solitaire sur deux ou trois rangs, le long des quais de la Loire, de superbes voiliers perfectionnés par les Américains… La tentation est trop forte et Jules monte sur le pont d’un bâtiment superbe et s’envole dans un voyage imaginaire. Il surprend - sans vraiment le vouloir - une conversation entre le Capitaine Dakkar et un autre homme au sujet d’un instrument doté de pouvoirs mystérieux, retrouvé au fond des mers … il n’en fallait pas plus au futur écrivain pour partir vers de lointaines destinations. Mais il est découvert, rendu à son père et puni.

Paris, 1867, au milieu des gigantesques travaux de cet urbaniste Haussmann, J. Verne écoute son éditeur engagé dans l’ »amélioration de l’éducation » – Hetzel - qui le presse de terminer son œuvre pour la jeunesse « Les enfants du Capitaine Grant ». Mais son frère, rentré de Hollande, lui propose de réaliser leur rêve commun: s’embarquer pour le nouveau monde à bord du plus grand paquebot le « Great Eastern », au départ de Liverpool. Au diable son éditeur, J. Verne laisse femme et enfant  pour le continent américain. A bord il croit reconnaître la femme qu’il a aimée profondément (aime) et bouscule un homme bien mystérieux, inventeur au service des industries allemandes Hartman … Commence alors un long périple jusqu’aux Amériques aux nombreux rebondissements …

Un fond historique à la fois documenté et n’alourdissant pas ce récit d’aventure. Beaucoup de gros plans dans cet album aux couleurs qui « datent » cette période historique, beaucoup de bruns, sépia et tons plus orangés. Peinture ? Ordinateur ? Ce mélange donne un rendu proche de toiles avec des personnages, en relief que l’on peut presque toucher, posés sur des décors. Facette de l’écrivain peu connue et voyage au long cours donnent envie de lire le deuxième tome … quand il sera publié ! (Armelle Hervé)

Une intrigue, une fiction mises en images sur fond de réalité historique avec comme personnage principal Jules Verne: il n’en faut pas plus pour mettre en éveil notre curiosité!  Et la lecture de ce premier volet ne déçoit en aucune manière. Le lecteur se trouve à la fois dans l’univers réel et dans l’imaginaire du célèbre auteur. L’utilisation des couleurs sépia, bistre, terre de sienne, brou de noix, l’immerge immédiatement dans  un passé à deux niveaux: celui de Verne enfant et Verne adulte qui n’est plus aujourd’hui. L’utilisation d’un dessin, quant à elle,  qui s’apparente à la photographie, raccroche le lecteur à un réalisme qui nous fait croire à la véracité de l’histoire.  J’ai beaucoup aimé!  A découvrir !!! (Valérie.P) 

 

Mots-clés : ,

AH