La prophétie du Paladin T1 de Mark Frost

PKJ, 2015

 Will West 15 ans vit avec ses parents. A l’école, il réussit tous ses tests sans difficulté. Il déménage souvent et, de ce fait, n’a pas le temps de se faire des amis. Mais depuis quelques temps,  il se sent surveillé.  Pourquoi ? Remarqué par ses bons résultats scolaires, on lui propose d’intégrer une école  d’ »élite », entièrement prise en charge financièrement. Après en avoir discuté avec sa mère, il a envie de refuser. Mais plusieurs évènements surviennent: des personnages en berline surgissent et le coursent.  Ses parents, bizarres, disparaissent. Aussi en pensant se protéger, Will accepte la proposition du Docteur Robbins et intègre le « fameux » centre. On lui dit qu’il fera partie des jeunes adultes qui « règneront » sur le peuple de l’avenir mais pour cela il doit apprendre à maîtriser ses capacités. Il va se lier d’amitié avec quatre autres jeunes, deux garçons (Ajay et Nick)  et deux filles (Elise et Brooke). Ils  affronteront ensemble le mal, des créatures surnaturelles et le Paladin.   

C’est le premier tome, j’attends le deuxième avec impatience. J’ai lu les 600 pages sans problème. J’ai apprécié le rythme soutenu tout le long. L’histoire nous emmène dans une aventure extraordinaire peuplée de créatures surnaturelles, comme le wendigo, et de groupes secrets à combattre. Au fur et à mesure, les ennemis de Will se découvrent, sur le Paladin et ses origines. Les personnages (élèves et professeurs) sont bien décrits. On s’attache à certains comme Will tant il est touchant. On le suit partout. Certains côtés fantastiques ont un air de déjà vu mais  l’auteur sait nous emmener … lorsque Will doute, il se repère à une règle de vie que son père lui avait écrite. Tout en la lisant, il réfléchit et peut se lancer dans l’aventure. J’ai trouvé ce repère astucieux. (Jocelyne Feuvre)

Si j’ai mis du temps à me lancer dans la lecture de ce pavé, une fois entrée dans l’histoire, le rythme s’enchaîne vivement et on ne lâche plus le livre. Le jeune Will est attachant malgré ses très nombreuses qualités. Les personnages secondaires aussi bien les positifs que les négatifs sont tous très intéressants et apportent à l’histoire. La fin de ce volume n’est finalement que le début d’une aventure, d’un nouveau combat pour les jeunes héros. Les règles de vie transmises par le père de Will sont riches et pleines de bon sens, et même si elles sont utilisées ici dans un contexte fantastique, peuvent nous parler au quotidien. (Céline)

 

Mots-clés : ,

jocelyne