BD: Le concile des arbres de Pierre Boisserie et Nicolas Bara

Dargaud (Long courrier), 2016

Il se passe des choses bien étranges à l’Hôpital royal pour femmes et enfants ! Toutes les nuits, à minuit tapante, des enfants, en transe, se rendent sur la terrasse de toit de l’établissement, en pyjama, et  »en ronde », ils psalmodient un chant dans une langue inconnue …   Si le Directeur de l’établissement ne veut absolument pas que quiconque interfère dans l’organisation interne de son établissement, il laisse le soin au Docteur de mener à bien ses observations, ses expériences et au couple de gardiens d’assurer pour la femme - l’intendance - et pour son mari - la sécurité. Malheureusement pour lui, 7 enfants ont été découverts par la maréchaussée, à proximité d’une clairière dans la forêt proche de l’Hôpital, dans un état catatonique. Ils sont non identifiés car n’étant pas de la région. Le Ministère public des affaires privées a décidé de diligenter une enquête avec un premier agent qui a mystérieusement disparu.  Il récidive cette fois-ci avec Casimir Dupré et Artémis d’Harcourt, tous deux ont des relations chien-chat qui cachent bien autre chose … Ensemble et séparément ils mènent une enquête qui les conduira au temps des druides massacrés par les envahisseurs romains tout-puissants. Quel lien avec ces enfants ?

Une enquête bien menée avec des incursions paranormales qui nous transporte dans un univers spatio – temporel mi 19ième siècle, mi 1er siècle avant J-C. Du suspense, une intrigue réveillant ésotérisme et Histoire, le tout avec une mise en page et des jeux de couleurs qui dynamisent le récit. Des personnages attachants dans leur vraie-fausse rivalité. Un bel album ! (Armelle Hervé)  

Une enquête menée tambour battant par un couple d’enquêteurs que tout oppose, lui plutôt rustre et bourru, elle plutôt raffinée ce qui crée un duo savoureux et détonant. Une histoire qui nous tient en haleine jusqu’au bout. (Annie)

 

 

AH