L’homme de la grue d’Eric Sanvoisin

Slalom, 2017

  Par une nuit sombre, un homme se faufile dans un chantier. Il vole les clés d’une grue pour y monter et s’y enfermer. Il a un message à faire entendre.

C’est un homme désespéré et c’est son dernier recours. Il n’a plus rien à perdre.
Voilà 1 an qu’il n’a pas vu sa fille dont la justice lui a interdit la visite.
A l’autre bout de la France, devant sa télé, Camille se prend de plein fouet le geste désespéré de son père.

Tiraillée entre ses deux parents qui se disputent sa garde, Camille lance un cri de rage pour tous ces enfants qu’on ne veut pas écouter parce que trop jeunes, quand les parents divorcent. « Je suis coincée entre vous. Vous me pourrissez la vie ! Je me sens comme un os à ronger que deux chiens se disputent ! »

Un témoignage pour collégiens dans lequel ils se reconnaîtront peut-être… (Amandine)

Roman court inspiré d’un fait divers sur la souffrance d’un père privé de sa fille suite à une garde prolongée, sans l’accord de son ex-femme. Sur celle de Camille 13 ans aujourd’hui et qui ne supporte plus ni l’absence de son père, ni les invectives de sa mère qui reste inflexible à tout cas de réconciliation avec son ex-mari pour le bien-être de Camille. L’évolution de Camille face à cette situation est intéressante: d’abord soumise aux décisions et aux comportements de ses parents, elle va affirmer ses besoins jusqu’à les bousculer et les « obliger » à se reparler. Le tout rythmé par des titres de chapitres au fil de la chanson de Bashung « La nuit je mens ». Bien pour les lecteurs de 12-13 ans. (Armelle Hervé)

Mots-clés :

Amandine

Bibliothécaire jeunesse à la médiathèque Jean Rousselot