Ma fugue chez moi de Coline Pierré

Rouergue (DoAdo), 2016

Harcelée à l’école et déçue une nouvelle fois par une promesse non tenue par sa mère, Anouk, collégienne, décide de fuguer !Noël approche et l’hiver est glacial. Après quelques heures de déambulation dans les cafés et les bus, Anouk décide de rentrer chez elle… et de se cacher dans le grenier de la maison. Elle va donc vivre clandestinement chez elle, tandis que ses proches la cherchent désespérément dehors.

J’ai beaucoup aimé les portraits de ces personnages. Le fait qu’ Anouk « fugue » tout en restant chez elle lui permet d’espionner sa famille comme Argan, le malade imaginaire de Molière qui se fait passer pour mort et ainsi surprendre les réactions de ses proches. Mais contrairement à Argan, Anouk découvre, à son grand étonnement, que sa famille s’inquiète pour elle et met tout en oeuvre pour la retrouver. Un roman court, qui nous tient parfois en haleine, car comment ne pas mourir de faim, de froid ou même prendre une douche sans se faire pincer quand on fugue dans sa propre maison ?
Et en plus de ça, une jolie couverture !
J’ai beaucoup aimé. (Amandine) 

Ce roman court et sympathique accroche bien le lecteur, le thème peut parler aux adolescents. Les anciens adolescents se disent que cette idée de fugue à domicile est originale et adaptée aux personnes au caractère peu aventureux qui peuvent avoir aussi le besoin de faire reconnaître leur mal-être. A proposer aux ados au collège et au lycée. (Céline)

 

Amandine

Bibliothécaire jeunesse à la médiathèque Jean Rousselot