Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous de Nathalie Stragier

Syros (Grand format), 2016

 Pénélope a 16 ans. C’est une fille du futur (de 2187), qui se retrouve coincée en 2019. Là d’où elle vient et de son époque (2019 est son Moyen-Age à elle), les hommes n’ont pas de place dans la société et ceux qui survivent sont considérés plus bas que terre depuis …

… Depuis qu’une fameuse épidémie de grippe masculine à « décimer » l’autre sexe … en 2019, juste après la rencontre de Pénélope avec Andréa – ado de 16 ans, bien dans son époque, qui habite avec ses frères et son père, qui a prévu de partir en vacances, un grand périple - en tout bien, tout honneur – avec son meilleur ami Mathias. 

Pénélope fait partie d’un groupe de filles, mal habillées, qui se ressemblent toutes, encadrées par une adulte venues ici-bas pour faire valider leur diplôme. Faute d’inattention ou acte manqué, Pénélope s’est égarée. Seule, devant le lycée d’Andréa, elle espère que son groupe reviendra la chercher. Mais repérée par la police avec qui elle échange des coups, elle sera recueillie par Andréa, chez elle, et considérée comme la sœur qu’elle n’a jamais eue. Il s’avère que cette fille mal fagotée est splendide, débarrassée de ses vieux oripeaux. Le frère aîné d’Andréa est sous le charme. Mais il doit affronter les foudres de cette adolescente hors du commun qui ne supporte pas la vue, le toucher des garçons.  Andréa décide de consacrer tout son temps à aider Pénélope: la faire changer d’idée à l’encontre de la gente masculine, éviter que les membres de sa famille soient contaminés par cette étrange épidémie et vivent … bref changer le cours de l’histoire avant que Pénélope ne regagne « son » monde, si la modification temporelle le permet encore !!!

 L’idée de départ est intéressante. Pour autant renverser la domination masculine, les clichés - mais aussi les réalités actuelles - par une domination féminine me laisse pensive. Cela fait sourire parfois, mais le récit peine au cours des 400 pages. Un roman sans prétention qui n’appelle peut-être pas une suite (qui existe déjà …). (Armelle Hervé)

Les machines à remonter le temps n’existent pas et pourtant, c’est bien à la suite d’une pirouette temporelle qu’une jeune fille du futur, égarée, débarque dans la vie d’Andréa. Non seulement elle vient bouleverser son quotidien d’ado mais aussi cette curieuse jeune fille intrigue et met en émoi toute la famille. Un roman sympathique et drôle grâce à la bienveillance des personnages, à leur naïveté et leurs maladresses.

De déboires en rebondissements le rythme de l’écriture nous laisse le temps de savourer quelques réflexions pertinentes sur les relations entre garçons et filles, sur le « désordre » de notre monde d’aujourd’hui, un « obscur Moyen âge » en comparaison d’un Futur discipliné et aseptisé. On se prend facilement au jeu de cette péripétie temporelle. (M’Dd)

 

 

 

AH