Voltaire mène l’enquête: La baronne meurt à cinq heures de Frédéric Lenormand

Edition du Masque, 2012

Voltaire travaille à son œuvre philosophique tout en vivant en pension chez la baronne de Fontaine-Martel. Sa vie paisible prend fin lorsque celle-ci est retrouvée morte dans son lit. Qui a décidé d’assassiner la baronne ? Qui a manigancé pour récupérer son héritage ? Aidé d’Émilie du Châtelet, Voltaire se lance à la recherche du ou des coupables. Un roman policier plein d’humour au temps des Lumières qui nous fait découvrir cette société de bourgeois et de nobles d’extraction plus ou moins anciennes… Or, en ce temps là, les nuances étaient importantes. Un Voltaire enquêteur tout en contraste : c’est à la fois un grand homme préoccupé par la poursuite de son œuvre philosophique, un pique-assiette et un usurier lorsque le larron se présente… mais qui du larron ou de lui est le plus naïf ? Une réussite totale. Un roman jubilatoire. Qu’on se le dise « l’Eryphile » n’est pas un eczéma ! (Annie)

Voltaire est un personnage haut en couleurs, un parasite égocentrique et agaçant mais aussi très amusant, on finit par s’y attacher. Ce roman policier nous entraîne au 18ème siècle, où nos héros vont de salons en académies pour se faire aider dans leur enquête par des savants de toutes disciplines. On plonge dans les manigances de captation d’héritage. Ce roman s’adresse à un public adulte et peut être lu par des lycéens qui pourront profiter d’un vision originale de la période des Lumières. (Céline Clergue)

Mots-clés :

Annie