Feuillages, de Bernard Grasset

VN:F [1.9.14_1148]
Rating: 4.5/5 (2 votes cast)

Feuillages de Bernard GrassetIl y a longtemps que Bernard Grasset n’est plus un inconnu, même s’il mériterait une plus grande notoriété. Poète, philosophie et traducteur, grand amateur d’art et de musique, il vit désormais en Vendée où, dans l’intimité mais  aussi la rencontre d’amis, il poursuit son œuvre très intérieure et dans laquelle le sacré, discret, tient place majeure.
Avec « Feuillages », il se tourne (se retourne) vers l’enfance – mais une enfance qui serait aussi ce que la Bible est à l’histoire, en tout cas celle qui se trouve à la croisée de l’orient et de l’occident. En somme : « Enfance d’un homme, enfance de l’homme » c’est également une « aventure langagière et existentielle » dans laquelle le poète fait

la douce expérience du mystère qui  incline, comme une brise, les feuillages.

D’où le titre.

De brefs poèmes, comme des silhouettes qui passeraient dans le paysage du livre, disent la pauvreté des jours dans la cour d’école, l’éclair d’un regard, un monde

qui oscille
entre douleur et attente
mais aussi un puits sacré et le son d’une harpe…

Les signes sont nombreux qui se manifestent avec discrétion et que seuls le cœur et le regard intérieur du poète parviennent à saisir. Et justement, il nous les restitue dans un souffle plein d’espérance, dans une nostalgie qui oserait prononcer l’avenir car il faut

chercher sans nulle cesse
Feuillages de l’amour.

Jacques André éditeur, 53 pages, 11€, ISBN 978-2-7570-0245-2

Par Roland Nadaus

Feuillages, de Bernard Grasset, 4.5 out of 5 based on 2 ratings
Mots-clés : ,