La feuillée des mots, de Georges Cathalo

VN:F [1.9.14_1148]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

La feuillée des mots, de Georges CathaloAvec cet opuscule d’une trentaine de poèmes Georges Cathalo nous livre son attachement aux mots et à la poésie. Si l’on en croit la définition mot feuillée donnée en début de l’ouvrage : abri formé de feuilles, on entend que la poésie pourrait être une protection contre les aléas et les tourments de la vie. Tous les poèmes sont dédicacés à des poètes, à des amis sans doute, ils expriment une passion pour les mots et pour la poésie.

Pour Georges Cathalo les mots (de la poésie) sont avant tout

témoins courageux
oubliés des prétoires
(…)
incapables du moindre mensonge

et le poète, cet homme

qui tient parole
manifeste en silence
une parole sacrée

Il poursuit en précisant que les poètes ont en commun cette quête de mots quand ils écrivent pour trouver ceux qui traduiraient au plus juste le vif de leurs émotions. Il apparaît alors aux lecteurs que les mots sont pour eux un absolu, peut-être une panacée, pour répondre aux maux du monde et restaurer la dignité humaine :

On recherche une parole douce
qui ferait redresser la tête

Unis, les poètes le sont par cette passion des mots et Cathalo s’interroge

à qui à quoi faut-il
comparer les poètes
(…)
hommes aux semelles de vent
albatros en errance
ou simples rêveurs mélancoliques ?

Mais peut-être sont-ils incomparables ? Et Georges Cathalo de reconnaître dans le dernier poème

je n’ai pas la clé
ni de formule magique/
(…)
je suis juste là pour témoigner
c’est la place dévolue au poète

Éditions Henry, Collection La main aux poètes, ISBN : 978-2-36469-082-0, octobre 2014, 31 pages, 8 €

Par Hervé Martin

Mots-clés : , ,