Les dérives immobiles, de Jean-Pierre Sautreau

VN:F [1.9.14_1148]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Au début, les tableaux. Ensuite, les mots. Des proses. Avant cela, toute une amitié. En témoignent la publication en fin d’ouvrage des échanges de courriels entre les deux artistes. On accède un peu au secret sous les pages… Ce n’est pas nécessaire mais ici c’est une joli plus.

La résonance entre tableaux est texte offre une profonde vibration. On se sent bien accueilli dans cet univers. On se laisse emporter, porter par l’élan de la rencontre. Ici un plus un font bien plus que trois ! Soc et Foc est friand de ces rencontres entre les Arts et les artistes. Pour notre plus grand bonheur !

Par Patrick Joquel

Images de Jean-François Bourasseau, Soc et Foc, 2011, 12€

(Retrouvez cette note et d’autres sur le blog de Patrick Joquel : www.patrick-joquel.com).

Mots-clés :