Portrait du poète en miroir brisé, de Jean-François Sené

VN:F [1.9.14_1148]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Portrait du poète en miroir brisé, de Jean-François SenéC’est un recueil de poète à la manière d’un autoportrait cubiste. Avec de sensuelles illustrations néo-surréalistes. J’écris cela pour essayer de me repérer dans ce beau recueil où le poète lui-même se brise et se reconstitue en éclats de soi, « étant sans ancrage ».
L’amour, l’amour sensuel, est présent presque à chaque page :

Amant je fus

amant je suis
amant serai
ici et au-delà
ne vous déplaise

et n’en déplaise

aux dieux de paille

Mais c’est autant l’amour des mots. L’amour de la chair des mots. D’ailleurs le poète parcourt parfois « distraitement » les lignes du corps de son amante et les

ânonne à voix basse
(…)
les rouleaux sur la langue
comme gorgée de vin frais.

Comme tout poète ‒ dont l’ego serait un moteur à néant s’il ne servait d’énergie à l’amour‒ Jean-François Sené se regarde, et parfois se contemple dans le désastre heureux de sa vie. Comme Saint Pol Roux parlait de l’existence terrestre : « catastrophe tranquille ».

Mais, à la manière des trains, un poème peut en cacher un autre. Et alors : gare ! Gare !

Illustrations d’Anne-Marie Weyers, Pippa éditeur, 2014, 11,5 x 18, 52 pages, ISBN : 978-2-916506-49-4, 12€, http://www.pippa.fr/

Par Roland Nadaus

Mots-clés : ,